6 motivi per far praticare a tuo figlio le arti marziali, una scuola di vita

Ti sei già chiesto se far praticare le arti marziali a tuo figlio sia corretto oggi ? In una società dove le immagini e il linguaggio sembrano favorire la violenza non sembrerebbe la scelta migliore.  Patrick Delarue, Direttore della scuola d’Arti Marziali che prende il suo nome, ci spiega perché è una scelta giusta.

6 motivi per far praticare a tuo figlio le arti marziali

« L’arte marziale è una via di pace, amore e condivisione » cosi’ lui la definisce. « Tanto piu’ che la pratica avviene nel DOJO » la sala d’arti marziali. « E’ una parola giapponese » spiega Delarue « DO » significa via e « JO » sala. Il Dojo è quindi il luogo dove cercare la propria via ».

« Se chiedessi ad un genitore a che età darebbe in mano un’arma a suo figlio. La risposta sarebbe MAI » continua Delarue « Per le arti marziali il corpo puo’ essere considerato un’arma naturale utile per attaccare o per difendersi. Quindi le azioni acquistano un significato attraverso l’intelligenza e l’educazione. Il Maestro d’arti marziali è primariamente un educatore che deve saper parlare a un bambino o un ragazzo con l’imposizione di regole, controllo del corpo, dell’emozioni e rispetto degli altri. L’Educatore determina il percorso di un bambino e le sue regole di vita nella società. Conoscere la psicologia infantile è necessario per ogni insegnante »

Delarue ci indica 6 buoni motivi per far praticare ai ragazzi le Arti Marziali

L’autodisciplina

« E’ la capacità di controllare le proprie emozioni e il comportamento. Quando il bambino impara a dare un pugno, impara a gestire tutto quello che c’è dietro : il controllo del corpo, dell’emozioni e il dosaggio della forza nel rispetto delle regole imposte dall’insegnante e dai genitori, sulla base degli stessi valori. Se per esempio un genitore mi chiede di far praticare karate a suo figlio per combattere, rispondo che lo spitito è difendersi e non combattere. Dal punto di vista emotivo il lavoro è nella conoscenza e gestione delle proprie emozioni. La motricità e la socializzazione sviluppano la parte cognitiva ed emozionale del cervello, attraverso le esperienze. E’ un vero e proprio processo di crescita che avviene pian piano, per gradi. Questo è importante in una Società dove i ragazzi non sono abituati oggi a fare sforzi. Nella mia scuola vengono insegnate regole, autonomia e sforzi per arrivare all’obiettivo »

La pazienza

« In una società dove vige il motto tutto e subito saper raggiungere un obiettivo progressivamente è una rarità. Nelle arti marziali i gradi sono imposti dal colore delle cinture e per raggiungerle il lavoro deve essere impostato al meglio, con sforzo e rigore. E’ qui che entra in gioco l’educatore che deve trovare la motivazione sui cui far leva. Un bambino, un adolescente o un adulto, con la giusta motivazione, scopriranno di conseguenza la volontà, la forza e la concentrazione. Qualità necessarie per raggiungere l’obiettivo »

L’Autostima

« la fiducia in se stessi va di pari passo con i progressi e i successi . Con i bambini usiamo il gioco e con l’adolescente la valorizzazione delle azioni perchè possa sviluppare la forza e la fiducia per arrivare al top : la cintura nera. La fiducia in se stessi si conquista. L’allievo che vince un combattimento ha la prova della sua forza. Quello che perde ha bisogno del Maestro che valorizzi i suoi lati positivi e non lo lasci da solo nella sconfitta. Alla prima conquista, anche piccola, il Maestro lo sostiene con l’elogio come se fosse al pari di un grande vincitore. Questo lavoro crea la fiducia in se stessi, l’autostima »

Il Rispetto

« questo fa parte delle regole. Quando l’allievo arriva nella mia scuola deve conformarsi alle regole di rispetto. Salutare all’entrata e all’uscita e comportasi di conseguenza nel Dojo. Al suo arrivo saluta il Maestro, i compagni e la sala che lo accoglie, poi si mette seduto in silenzio e meditazione. In questo senso c’è una connessione con se stessi e un rispetto per il luogo e per gli altri. Anche i piccoli di 5 e 6 anni meditano 5 minuti all’inizio dell’allenamento ».

Miglioramento dell’ascolto e della concentrazione

« Per migliorare il movimento e avanzare di livello i ragazzi devono ascoltare e questo va di pari passo con il silenzio e la concentrazione. Mi accorgo subito se un ragazzo è concentrato non solo dalla perfezione del gesto, ma dal suo corpo. Dare un pugno senza colpire è saper dosare
la propria forza e questo si puo’ fare solo con la concentrazione »

La Presenza

« le arti marziali apprendono a direzionare l’energia e a ritrovare la calma dopo l’azione. Con i bambini uso la voce e lo sguardo per ricondurli alla quiete. La voce è un elemento importantissimo per un Insegnante, cosi come la presenza. Quando entro in una sala mi basta muovere i primi passi per avere silenzio e attenzione dagli allievi. Poi voce e sguardo diventano il filo conduttore dell’energia tra me e loro »

Un consiglio per chi inizia le arti marziali ?

« Se si parla di un ragazzo il consiglio primario è per i genitori. Non devono prediligere la scelta di una tecnica ma quella dell’Insegnante. Un educatore che conosce la psicologia dei giovani, che ama stare con loro, dare un’educazione nel benessere e nel gusto dello sforzo. Con il corretto insegnamento della pratica il ragazzo lento diventerà piu’ attivo, il timido piu’ socievole e l’iperattivo si calmerà »

La scuola di Patrick Delarue ha una firma riconoscibile ovunque ?

« L’idea portante della mia scuola è creare Gentil uomini e Cavalieri » sorride fiero Patrick Delarue « attraverso lo sviluppo dello spirito, della cultura e della conoscenza. L’approccio alla meditazione e al rispetto é necessario ed essenziale. La mia scuola, riconosciuta come la VI di Francia su 7000 club, ha l’onore di mantenere un altissimo livello degli atleti. Non solo vantiamo Campioni del mondo, ma anche un numero elevato di cinture nere. Un livello che puo’ essere raggiunto solo con tecnica, preparazione e sforzo. Un ultima precisazione » conclude Delarue « per me la riuscita non è vedere un ragazzo arrivare alla cintura nera, ma vederlo trasformare in un adulto felice, in una persona che riesce nella vita. L’arte marziale è una via di Pace, amore e condivisione ».

Patrick Delarue ex Educatore, ha dedicato 47 anni della sua vita alle Arti Marziali. Professore, con Diploma di Stato 6° Dan, ha fondato la sua Scuola nel 1972 a Nizza. Ha formato piu’ di 350 cinture nere, numerosi professori e Campioni Internazionali. Specialista in Karate Tradizionale Giapponese è stato riconosciuto a Bercy tra i 3 migliori professori d’Arti Marziali in Francia. Ha conquistato le Medaglie d’oro per la « Gioventu’ e lo Sport » e al « Comitato Regionale Olimpico ». Oggi si occupa del settore « Educazione a la cittadinanza » per il Comune di Nizza.

 

6 raisons pour que votre enfant pratique les arts martiaux

6 motivi per far praticare a tuo figlio le arti marziali Patrick Delarue

Vous êtes-vous déjà demandé si c’est bon pour votre enfant de pratiquer un art martial ? Dans une société où les images et le langage prônent la violence, cela ne semblerait pas être un choix judicieux. En réalité Patrick Delarue, fondateur de l’école d’art martiaux qui prend son nom, nous explique pourquoi « l’art martial est une voie de d’amour, de paix et de partage ». C’est comme cela que lui la perçoit, « d’autant plus qu’on le pratique dans un DOJO » la salle des arts martiaux. « C’est une parole japonaise » nous explique-t-il ; « DO » signifie la voie et « JO » la salle, « le Dojo est donc un lieu où l’on peut trouver sa propre voie ».
« Si je demandais à un parent à qu’elle âge il donnerait une arme à son enfant, la réponse serait : JAMAIS » continue Patrick. « Pour les arts martiaux, le corps est considéré comme une arme naturelle qui peut servir pour se défendre ou attaquer. Donc l’action en elle-même tire son origine de l’intelligence et de l’éducation qu’a eu cette personne. Un maître d’arts martiaux est tout d’abord un éducateur qui doit savoir écouter et parler à un enfant tout en lui imposant les règles à suivre, en lui montrant le contrôle de son corps, de ses émotions et en lui enseignant le respect envers autrui. L’éducateur détermine le parcours de l’enfant et ses règles de vie dans la société. Connaître la psychologie enfantine est nécessaire sinon obligatoire pour être un bon enseignant »

Patrick Delarue nous donne 6 bonnes raisons pour pratiquer les arts martiaux

L’autodiscipline 

« C’est la capacité de contrôler nos émotions et notre comportement. Quand un enfant apprend à donner un coup de poing, il apprend à gérer tout ce qu’il y a derrière : il contrôle son corps, ses émotions et le dosage de sa force tout en respectant les règles imposées par son professeur. Avec les mêmes valeurs, il apprendra à respecter les règles imposées par ses parents. Si par exemple un parent souhaite que son enfant fasse du Karaté pour combattre, je lui répondrai que c’est pour se défendre et non pour combattre. D’un point de vue émotif, le vrai travail d’apprentissage de l’enfant est dans la connaissance et dans la gestion de ses propres émotions. Sa motricité et sa sociabilisation développent en lui la partie cognitive et émotionnelle de son cerveau à travers ses expériences. C’est un processus de croissance et de confiance en soi qui lui vient petit à petit. Ceci est très important dans notre société car les jeunes ne sont pas habitués à faire des efforts. Dans mon école on leurs apprend les règles, l’autonomie et qu’ils doivent faire des efforts pour atteindre un objectif ».

La Patience

« Souvent les personnes veulent « tout et maintenant », savoir atteindre progressivement un objectif est une rareté. Dans les arts martiaux, les niveaux sont imposés par les couleurs des ceintures. Pour les obtenir, le travail doit être fait avec patiente, effort et rigueur. C’est là que l’enseignant doit trouver la motivation sur laquelle il doit faire levier. Avec une bonne motivation, un enfant, un adolescent ou même un adulte découvre par conséquent la volonté, la force et la concentration qui sont les trois qualités nécessaires pour rejoindre un objectif ».

La confiance en soi

« Avec les enfants nous utilisons les jeux, avec les adolescents nous utilisons la valorisation des actions. Cela leur développe la force et la confiance pour arriver au top : « la ceinture noire ». Cette confiance se forge et se gagne. L’élève qui gagne un combat a la preuve de sa force. Celui qui perd le combat a besoin du maître pour valoriser ses qualités et ne pas le laisser seul face à la défaite. À sa première conquête, même petite, l’enseignant le soutiendra comme pour une grande victoire. Ce travail créé la confiance en soi ».

Le respect

« Le respect est une des règles les plus importantes des arts martiaux. Tout élève pratiquant chez moi doit respecter cette règle comme dire bonjour et au revoir. Tout élève qui arrive doit saluer le maitre et ses compagnons, s’assoir en silence et médite. Ainsi une connexion s’opère entre eux dans le respect du Dojo. Même les tout petits de 5 et 6 ans méditent 5 minutes avant de s’entrainer ».

Amélioration de la concentration

« Pour améliorer leurs mouvements et augmenter leur niveau, les jeunes doivent écouter et se concentrer. Je me rends toujours compte si un élève est concentré, je le remarque aussi bien dans son geste que dans sa posture. Donner un coup de poing sans toucher l’adversaire est la conséquence d’une grande concentration de la part de l’élève car il sait comment doser sa force et sa vitesse.

Calme

« Les arts martiaux apprennent à canaliser l’énergie et à retrouver le calme après l’action. Avec les enfants, j’utilise la voix et les regards pour les calmer. La voix comme la présence sont aussi des éléments importants ; quand je rentre dans la salle, mes premiers pas vers eux amènent le silence et attirent leur attention. Puis ma voie et mon regard connectent mon énergie à la leur.

Un conseil pour qui commence les arts martiaux ?

« Pour un jeune, le premier conseil est pour les parents ; ils ne doivent pas choisir une technique mais un enseignant qui connait la psychologie des enfants, qui aime rester avec eux, qui donne un enseignement dur dans l’effort et doux dans le bien être. Avec un enseignement sérieux, leurs énergies se stabiliseront et le timide deviendra plus sociable, l’hyperactif se calmera, etc.… »

L’école de Patrick Delarue a une marque de fabrique ?

« L’idée principale de mon école sourit fièrement Patrick Delarue, est de créer des Gentlemen et des Chevaliers à travers le développement de l’esprit, de la culture et de la connaissance. Se rapprocher de la méditation et du respect est fondamental. Mon école, reconnue comme la 6ème de France sur 7000 club, a l’honneur de maintenir un haut niveau d’athlètes. Non seulement nous ventons des champions du monde mais aussi un nombre élevé de ceintures noires ; un niveau qui peut être atteint qu’avec la technique, la préparation et l’effort. Une dernière précision conclue Patrick « pour moi la réussite n’est pas de voir un jeune avoir sa ceinture noire mais de le voir se transformer en un adulte heureux avec des valeurs et qui réussit dans sa vie. Les arts martiaux sont une voie de paix, amour et partage ».

Patrick Delarue scuola arti marziali nizza

Patrick Delarue ancien instituteur, a dédié 47 ans de sa vie aux Art Martiaux. Professeur et diplômé d’Etat, 6ème dan, a fondé son école en 1972 à Nice. Il a formé plus de 350 ceintures noires, de nombreux professeurs et champions Internationaux.
Spécialiste du karaté traditionnel Japonais et pédagogue reconnu en France en 2010 à Bercy (Katana d’Or) comme étant un des 3 meilleurs professeurs Français d’Arts Martiaux.
Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports, Médaille d’Or du Comité Régional Olympique.
Aujourd’hui il est chargé de mission à la Mairie de Nice dans le domaine de « l’Education à la Citoyenneté ».

Pagina facebook della scuola

Profilo facebook Patrick Delarue

Scopri di più sulle pratiche corporee

Caterina Luchetti
Caterina Luchetti

Insegnante di Qi Gong, Meditazione e Life Coach. Sono Marchigiana e vivo a Nizza da più’ di 14 anni. Il mio percorso è il risultato di tanti incontri e di una sola morale « Nulla accade per caso ».
e-mail: caty.slowlife@gmail.com

Find me on: Facebook

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *